lundi 23 mai 2011

Mes trouvailles de la braderie "Les créateurs ont du coeur"


"En mai, éclate ton budget"

Je crois que ce mois-ci j'ai été prise d'un syndrome de shopping-ite aigüe, heureusement cette braderie donnait bonne conscience vu que les bénéfices allaient à l'association ARCAT.
Donc on va dire que j'ai fait un don et qu'en récompense on m'a "donné" des vêtements (un peu comme la Croix-Rouge qui donne un petit auto-collant pour chaque don ;-)

Cette année n'était pas un super cru, le lieu était plus petit, il y avait beaucoup de moins de choix et j'ai trouvé que les prix avaient augmenté (les années précédentes  quand cette braderie avait lieu chez Catherine Max, je trouvais toujours des petits trucs vintage ou Agnès b. à 5€ mais pas cette fois-ci, il faut dire que j'y suis allée le 2ème jour, peut-être que tout était déjà parti...). Il y avait peu de monde : comme d'habitude, je suis arrivée 1 heure avant, il n'y avait personne, alors je suis partie faire un tour et 20 min avant l'ouverture on n'était même pas 10 devant la porte, incredible...

Par contre pour une fois, il y avait un coin essayage, en fait une salle commune avec un miroir, une table pour poser ses affaires et une bénévole pour "conseiller", reprendre les vêtements, etc...

Dans ma besace j'ai ramené :
Une boîte à thé en métal
Des petits carnets
Un petit porte-monnaie de créateur
Une veste kaki brillante en lin  avec clous René Derhy - modèle Ténérife (45€ au lieu de 95€)
Une veste longue rouge à manches courtes Comptoir des Cotonniers à 40€ au lieu de 160€).


René Derhy veste Ténérife kaki - Les créateurs ont du coeur été 11

Comptoir des Cotonniers veste rouge - Les créateurs ont du coeur été 11


0 commentaires:

Une réaction, un avis, un petit mot ? Dites-moi tout !

Merci pour vos petits mots !
J'essaie toujours de vous répondre individuellement, laissez-moi juste un peu de temps pour le faire ;)
A bientôt par ici ou sur vos blogs !

NB : la modération est activée et les commentaires contenant des liens de sites ou de blogs sont systématiquement supprimés.