mardi 24 novembre 2015

Birchbox lance sa blog school, les réactions navrantes de certaines blogueuses #WebMonMardi



Web Mon Mardi! Je n'avais pas prévu de publier aujourd'hui mais voilà je suis tombée sur une conversation twitter qui m'a bien énervée. Et en ce moment je suis comme tout le monde (c-à-d sur les nerfs) et certaines attitudes qui m'auraient habituellement juste fait hausser les sourcils en soupirant ont tendance à m'agacer au plus haut point ces derniers jours. Certaines attitudes comme vouloir imposer sa vision des choses aux autres comme étant LA bonne. Tu vois où je veux en venir?




L'agacement du jour vient donc d'une conversation qui s'est faxée dans ma TL sur Twitter et qui m'a fait bondir, parce que... plein (trop plein) de raisons. J'aurais pu juste répondre via Twitter mais ce n'est pas en 140 caractères qu'on arrive à s'expliquer le mieux (je vois pas comment j'aurais pu caser ce long post dans un tweet, vraiment).

Donc désolée, certaines se sentiront visées peut-être, mais de la même façon que vous jugez les filles qui voudraient apprendre à bloguer pour vivre, eh bien oui, je vais me permettre de vous juger aussi. Vous pouvez m'unfollow, c'est votre droit et accessoirement sachez que je m'en bats les chips.

Pour info je n'ai pas regardé les détails de cette formation, mais elle a le mérite d'être gratuite et au moins ce n'est pas un de ces nombreux blogs marketing à pigeons qui vous promettent le succès en 4 semaines, en bossant 2 heures par jour... et en vous dépouillant la CB.

Et pour que les choses soient claires: non je ne vis pas de mon blog (je ne fais pas de sponso payants et j'ai seulement tenté vite-fait de l'affiliation à mes débuts) et même si je reçois pas mal de produits, mon blog est un loisir qui a plutôt tendance à me coûter ("oh tiens, je vais acheter ça... pour le blog ;)
Et deuxièmement, je ne suis pas intéressée par Birchbox, je n'ai jamais adhéré aux box beauté non-bio et encore moins à la leur.

Les réactions négatives en résumé:


En gros, ce genre de formation encouragerait les filles qui veulent se mettre à bloguer juste pour se faire du fric et obtenir plein de produits gratuits. Les "gratteuses" donc.
En plus tenir un blog c'est quelque chose de personnel, ça DOIT être fait par passion et par plaisir, pas en ayant pour objectif de gagner de l'argent.
Et puis il n'y aurait pas de "règles" ou de bonnes pratiques pour bloguer.

Sur le fond, je ne suis pas complètement "pas d'accord".
Car des filles prêtes à tout pour avoir des partenariats, qui dissimulent leurs articles sponsorisés, pour qui les soirées blog sont juste une opportunité de manger gratuitement, qui achètent des followers, et qui choisissent leurs fréquentations en fonction des potentielles retombées d'influence ou des invitations qu'elles pourraient en tirer... oui c'est vrai ça existe et oui on en connaît toutes. 

Et en effet cela n'arrange pas la "mauvaise" réputation qui colle à la peau des blogueuses. Au point que ce n'est pas spécialement le premier truc que je dis aux gens quand je me présente même si j'adore bloguer et que ça occupe encore une place importante dans mon planning quotidien.
Mais les services de com des marques qui font convenablement leur travail sont maintenant plutôt habitués aux blogueuses et ont compris que nous ne sommes pas toutes pareilles. 

Et heureusement toutes les filles qui veulent apprendre à bloguer ne sont pas comme ça.


Les filles qui commencent à bloguer juste par intérêt font rarement long feu.

En plus de 4 ans de blogging des filles qui débarquent la bouche en coeur et qui demandent par mail des conseils pour devenir célèbres j'en ai vu plein et souvent elles m'agacent moi aussi. Mais elles font rarement très long feu. A partir du moment où elles réalisent qu'elles vont d'abord devoir y consacrer beaucoup de temps et fournir de nombreux efforts, au bout de quelques mois elles disparaissent sans laisser de traces. En quelque sorte la blogosphère s'auto-nettoie (en partie seulement c'est vrai, mais quand même).

La plupart de celles qui vivent aujourd'hui de leur blog ont d'abord dû faire leurs preuves, parfois pendant des années avant de découvrir qu'elles pourraient en faire leur métier et s'y investissent sans compter leurs heures. Qu'on apprécie ou pas ce genre de blog, c'est un autre sujet. Perso je ne lis quasiment jamais les gros blogs qui sont devenus un peu impersonnels, mais chacun ses goûts, il en faut pour tous.

Tout s'apprend, alors pourquoi pas le blogging?


Dans tous les domaines des loisirs il y a des cours pour débuter et pour s'améliorer. On apprend à faire du tricot, de la cuisine, du dessin, de la photo, écrire des romans, de la décoration, de la couture, du scrapbooking, du bricolage... 

Il existe pourtant plein de façons d'apprendre gratuitement tout cela - via des ami(e)s ou des tutoriels vidéo, des livres empruntés à la bibliothèque...

Alors non, qu'il y ait des formation gratuites ou payantes pour apprendre à bloguer n'est pas choquant, d'autant plus que ça existe déjà.

Et quel mal il y a à apprendre tout cela en quelques heures ou jours au lieu de galérer pendant des mois (comme moi au début quand je n'y connaissais vraiment rien parce que je n'étais pas familiarisée avec le monde du web)?


Les blogueuses n'auraient-elles pas peur de plus de concurrence... (comme les journalistes ont peur des blogueuses)?


Beaucoup de blogueuses qui "réussissent" ont réussi parce qu'en plus de leur personnalité elles avaient aussi des compétences professionnelles qu'elles ont pu décliner sur leur blog ou un réseau qu'elles ont pu "exploiter". Oui, beaucoup de blogueuses travaillent ou ont étudié dans les domaines tels que la mode, la beauté, la communication... Elles sont graphistes, webdesigners, photographes, illustratrices, stylistes, maquilleuses, chargées de relations presse, community managers, chargée de com' et j'en passe.

Est-ce que ces connaissances seraient juste réservées à celles qui ont eu la "chance" d'étudier et de travailler dans ces domaines et en particulier dans  celui du web? Ce qui aide vachement à faire un bon blog, il faut bien le dire.

Pourquoi une fille qui est caissière, médecin ou pilote d'avion ne pourrait pas voir accès elle aussi à toutes ces compétences du web via des formations?

Moi-même je viens du marketing et de la communication et je ne vous l'ai jamais caché, au contraire, car comme pas mal d'autres blogueuses je trouve que c'est intéressant de partager ses connaissances.

Et si tout cela permet d'améliorer la qualité globale des blogs, je dis tant mieux. Parce que quand je "sérendipite" je préfère tomber sur de jolis blogs que sur des pages atroces pleines de gif bariolés qui piquent les yeux. Je préfère l'uniformisation par le haut que la laideur généralisée.

D'ailleurs pour celles qui aiment les blogs atypiques, rien ne les oblige  à suivre les blogs mainstream. Cette histoire d'uniformisation c'est un faux problème. 


Scoop: il y a des "règles" pour bloguer

Même si on peut apprendre énormément par soi-même. SI, il y a des règles sur le web et elles s'appliquent aussi au blogging.

Si personne ne vous explique ce qu'est le duplicate content par exemple, vous continuerez à publier vos articles en double sur votre blog et sur des sites comme Paperblog ou So Busy Girls. Google vous pénalisera et vous aurez flingué votre blog.

Si vous ne connaissez absolument rien en référencement vous accepterez de bonne foi de mettre 15 liens sortants qualifiés dans un de vos articles quand une marque vous le demandera gentiment. Google vous pénalisera et vous aurez flingué votre blog.

Si vous ne savez pas qu'il faut alléger le poids des photos que vous postez sur votre blog, vos pages prendront des plombes à charger, Google vous pénalisera, et vous aurez flingué votre blog.

Je continue?

Vivre de sa passion est-ce que c'est mal?

Tenir un blog "étant censé" être d'abord une passion, il ne faudrait donc pas en vivre? A partir du moment où cela est fait en réelle transparence envers les lecteurs quel est le souci?

On ne voit aucun problème à ce que des personnes passionnées de cuisine en fassent leur métier, idem pour les fleuristes, les dessinateurs... Alors pourquoi pas les blogueuses? 

Et puisque certaines en vivent (très peu certes, il ne faut pas bercer les gens d'illusions), c'est donc devenu un métier. Et donc dans ce cas, pourquoi il n'y aurait pas de formation?

D'une part ça permettrait de valoriser et reconnaître les compétences nécessaires pour tenir un blog: utliser les réseaux sociaux, savoir écrire, prendre des photos, comprendre un peu de code... Car mine de rien ce n'est pas donné à tout le monde de savoir faire ça. On nous prendrait peut-être plus au sérieux aussi.

Et d'autre part les formations permettraient également de sensibiliser sur la législation et on aurait peut-être plus de transparence, moins de pratiques limites comme le plagiat...

Le web est une nouvelle opportunité de réussite et d'accomplissement pour les femmes


Je trouve formidable que le web, via les blogs ou Youtube permette à des femmes plus ou moins jeunes de se réaliser personnellement et/ou professionnellement. Pour certaines mamans par exemple c'est une façon de développer une activité à la maison pendant leurs congés mat, pour d'autres c'est un complément de revenus ou encore un moyen d'acquérir de nouvelles compétences qu'elles pourront valoriser ensuite dans leur "vrai" travail.

Alors pourquoi cette vision si négative et... étriquée? 

Je crois qu'il nous faut apprendre à être ambitieuses, et à ne pas avoir peur ni honte de réussir, du moment qu'on le fait en respectant les autres blogueuses et les lecteurs.

Que chacune fasse ce qu'il lui plaît dans le respect des autres et la vie sera plus belle.


Voilà, j'ai fini, c'est sans rancune mais franchement, ça fait du bien ;) 










RDV sur Hellocoton !RDV sur Twitter !RDV sur Pinterest !RDV sur Instagram !RDV sur Facebook !RDV sur Google+ !HTML Map

35 commentaires:

  1. Bien d'accord avec toi et surtout pour cette partie :
    A partir du moment où elles réalisent qu'elles vont d'abord devoir y consacrer beaucoup de temps et fournir de nombreux efforts, au bout de quelques mois elles disparaissent sans laisser de traces. En quelque sorte la blogosphère s'auto-nettoie (en partie seulement c'est vrai, mais quand même).

    Parce que clairement, il faut du travail pour bloguer, et sans passion, tu fais rien, surtout quand tu le fais encore comme loisir ! Après oui, je comprends qu'on puisse avoir des réticences, c'est comme certaines formations pour devenir community manager, honnêtement, des fois quand tu vois ce que tu en sors, tu te dis "mouais"... mais ça peut aussi vraiment aider les gens à se professionaliser en bonne intelligence !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que sans passion impossible de tenir dans la durée tellement c'est chronophage de bloguer.
      Il y a un tel fossé "numérique" entre les gens qui savent se servir d'internet et les autres, que pour moi toutes occasions gratuites pour leur permettre d'apprendre sont à encourager.
      Au niveau des formations pro niveau community management, je te rejoins totalement c'est vrai qu'il y a du tri à faire, certaines sont clairement des attrape-pigeons...

      Supprimer
  2. Ellen, Présidente ! Bon ben moi je débarque, je savais même pas que la marque avait proposé cette "formation". Mais oui, pourquoi pas apprendre les bases, hein. ça éviterait des erreurs de débutantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais je le suis déjà... présidente de mon blog XD
      Apparemment ça a été annoncé dans les box en septembre je crois, mais je n'en avais pas entendu parler, et puis je ne sais pas pourquoi c'est ressorti sur Twitter hier avec un tas de réactions du genre: "c'est la fin de la civilisation", "manquait plus que ça".
      Les gens....

      Supprimer
  3. Hello, comme toi quand je recois des mails, en me disant moi je veux faire un blog car je veux recevoir aussi des cadeaux gratuits, comme je réponds aux personnes, pour moi bloguer reste un plaisir, un moment de partage, avoir des partenariats c'est bien, recvoir des produits aussi , mais pour moi encore une fois mon blog est un lieu de partage, et savoir qu'avoir un blog, c'est du boulot derrière, ca prend du temps et faire des articles sponsorisés non merci, je travaille à coté et cela me convient très bien bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Christelle, les filles se rendent rarement compte à quel point ça prend du temps avant de s'y mettre vraiment, c'est fou...
      Ce qui me sidère le plus dans leur démarche c'est qu'elles s'imaginent que les marques sont des distributeurs à cadeaux... *yeux au ciel*
      Bonne soirée <3

      Supprimer
  4. Je pense que tu as tout dit ! Une formation gratuite c'est toujours intéressant pour développer son blog. J'ai découvert cette semaine que certaines blogueuses achetaient des followers et ça me fait halluciner !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des marques, des personnalités aussi... C'est un vrai business, c'est pour cela que la mesure de l'influence ne devrait pas uniquement se faire sur le nombre de followers, fans etc... Malheureusement pour certaines agences c'est la seule chose qui compte car souvent ça impressionne les clients de sortir des gros chiffres... Sur Instagram ça se fait énormément car dès que tu as beaucoup de followers tu reçois plein de propositions rémunérées pour un travail beaucoup moins "fatigant" que sur un blog...

      Supprimer
  5. Ahaha ! Toujours aussi bon de te lire....!
    Le plus beau le plus vrai :
    "La bloggo s auto-nettoie" !!!
    J'adore cette expression.... !et heureusement qu elle le fait !!

    Des bisous

    ❤❤

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'option Skip 2-en-1 mouhahaha XD
      Merci ma belle, bisous <3

      Supprimer
  6. Très bel article et j'adhère à ta conclusion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Christine et vive le web pour tou-te-s ;)
      <3

      Supprimer
  7. Hello Ellen

    Toujours des articles aussi juste. Pour ma part j'ai arrêté de suivre les blogueuses a plus de 10K. Non seulement je ne lis plus leurs blogs, mais j'ai aussi stoppé le follow sur tous les réseaux. Trop de flafla, trop de sponso' et si peu d'originalité, si peu de personnalité. On en est a faire du sponso' pour Nana, en déguisant la peluche de son enfant. ><"
    Bref.
    J'aurais aimé avoir des cours pour savoir bloguer correctement, parce que bloguer ça me manque un peu.

    Continue à rester toi même, j'aime ça.

    Bisouxxxx.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Lidonia,

      Han mais j'ai pas vu cette histoire de Nana ça m'aurait bien fait marrer ;) Mais où est le respect hu hu!
      Le problème avec les sponsos à mon avis c'est qu'à partir du moment où c'est ce qui te fait vivre, tu ne peux plus dire non sinon tu te retrouves à la rue ou alors tu as peur de gagner moins d'argent et d'avoir des fins de mois difficiles (même si pour les très grosses blogueuses la précarité est bien loin, vu leurs tarifs elles ont quoi mettre de côté)...
      C'est pour ça que personnellement je pense que c'est compliqué de vivre uniquement de son blog sans tomber dans ce travers... Certaines y parviennent en toute transparence et sans lasser mais c'est un exercice d'équilibre assez difficile. Dans l'idéal il vaudrait peut-être mieux avoir une autre activité à côté en plan B pour pouvoir garder sa liberté.
      Si tu as l'envie de rebloguer je suis sûre que tu retrouveras comment t'y remettre. Ne te mets pas la pression: tu sais au début je publiais quasi tous les jours, si je postais pas je me faisais un psychodrame. Maintenant j'ai arrêté de me stresser, si je poste c'est bien, sinon tant pis. Je compense souvent avec les réseaux sociaux, mais quand je n'ai pas envie, l'inspiration ou le temps, je me contente de reporter à plus tard sinon j'aurais perdu toute envie d'écrire (d'ailleurs pendant un bon moment j'ai songé à arrêter).
      Idem pour les partenariats, on me propose plein de trucs assez chouettes, mais parfois je préfère décliner quand je sais que je n'aurai pas le temps, que c'est trop hors-sujet même si le truc me plaît, ou alors que je n'ai pas envie d'être relancée tous les 4 matins...
      Il faut faire à son rythme. De cette façon on a certes "moins" de succès, mais à partir du moment où c'est juste pour le plaisir de partager, la popularité c'est sans importance.
      Si tu veux apprendre un peu plus sur "commet bloguer", tu peux regarder du côté des bouquins de community management et de référencement, ça pourrait te donner quelques bases. Il y a pas mal de blogs spécialisés aussi, mais il faut vraiment faire le tri.
      Bisous et quand tu reblogueras, je veux être personnellement informée hein ;)
      <3

      Supprimer
  8. Excellent article ! Je n'ai vu que furtivement l'annonce de cette formation sur le blog de Cia et je trouve l'idée vraiment sympa =)
    Avec Mymy (cracra) et 30 ans ou presque on a organisé ce même genre de formation à petite échelle sur Nantes et on est motivée pour en faire d'autre.
    Il faut continuer d'apprendre et de partager toutes ensembles ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Elodie ;)
      Je n'en avais pas du tout entendu parler jusqu'à hier et je ne sais pas pourquoi tout d'un coup plein de gens ce sont mis à en parler négativement, c'est comme ça que c'est arrivé dans mon fil Twitter. C'était hallucinant...
      Je trouve ça génial de faire des formations que ce soit sur internet, en groupe ou avec un bouquin car on apprend jamais assez surtout dans le domaine du web, ça bouge tout le temps! Je pense que certaines veulent vraiment garder leur place au soleil et ont peur de la concurrence, je ne me l'explique pas autrement leur réaction...
      Bisous <3

      Supprimer
  9. Putain meuf, je t'aime. (je reviendrai)
    :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'imprime, j'encadre au dessus de mon lit.
      Je ré-imprime sur un t-shirt et je dors avec <3 <3 <3

      Supprimer
  10. Excellent article, je partage globalement ton point de vue ! Je me permet de le relayer sur twitter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Louise, et merci pour ton partage sur Twitter <3

      Supprimer
  11. Personnellement, j'ai suivi de loin cette histoire sur mon fil twitter également et je suis d'accord avec les deux points de vue. Personnellement, l'histoire de vivre de son blog et toussa toussa, je ne m'en préoccupe même pas. Chacun fait ce qu'il veut et s'il y en a qui arrive à tirer leur épingle du jeu pour pouvoir en vivre et en faire un emploi, ce n'est que du bonheur. Je n'ai pas ce cran là. Je suis aussi d'accord avec toi sur les règles de base...par contre, ma petite crainte c'est que ça ne formate le blogging, chose que je ne souhaite absolument pas et que je trouverais très dommage. Mais comme tu le dis, il y en a bien qui facture ce genre de formation alors s'il y a une opportunité de s'enrichir (parce qu'une formation reste toujours un enrichissement culturel si ce n'est intellectuel) pourquoi pas....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour te répondre en toute honnêteté, j'ai beaucoup de mal à croire au formatage du blogging même si c'est vrai qu'il y a un "certain" type de design de blogs ou de style de photos qu'on retrouve beaucoup par exemple.
      Mais ça correspond à des tendances comme dans la mode ou la déco entre autres et je suis bien contente que les blogs ne soient plus comme dans les années 90-2000 (même s'il y en a qui sont restés bloqués à cette époque et je ris en repensant aux premières versions du mien hu hu).
      De plus, en général on essaie tou(te)s d'exprimer notre personnalité via notre blog, donc même s'il y a des modes dominantes, on ne fait pas toutes exactement la même chose, sauf celles qui essaient de copier les grandes blogueuses comme elles copieraient des stars etc...
      Pour moi l'uniformisation serait plus au niveau des articles sur les mêmes produits que tout le monde veut avoir en même temps pour être "à la mode". Mais ça c'est un autre gros débat ;)
      Mais comme on est libre de suivre les blogs qu'on veut, si ça ne nous plaît pas, rien de plus simple que de se désabonner ;)
      Merci pour ton point de vue <3

      Supprimer
  12. Ouh la la, je ne commente plus que très rarement, mais j'avoue que là, le sujet ne m'a pas laissée indifférente. Ça me choquera toujours cette pseudo-tolérance des gens envers les autres, à condition que ça ne vienne pas déranger leurs petites affaires. Donc, on est "parvenu", et on ne veut pas que les autres en profitent? Il n'y a pas assez de place pour tout le monde? Est-ce que c'est parce qu'elles ont peur que ça vienne "pourrir" leur TL, elles ne les liront pas de toutes façons. Je ne comprends pas cette attitude de personnes qui seront les premières à brandir l'étendard du "liberté d'expression, liberté de vivre et ragnagna rougnougnou"...Heu, mais pas tant que ça touche à mon business??? Faut pas déconner. J'imagine très bien ces filles là chanter sur l'air de Beyoncé le matin "Who run the world??? ME!" Et hop remuage leur crinière......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est complètement ça ma Poopsienette: un tas de rougnougnou ragnagna quand c'est pour faire les donneuses de leçon charitables, mais attention faut pas venir piquer leur steak XD
      Je t'assure j'étais effarée surtout que je ne m'attendais pas à ça de ces personnes, maintenant je sais à quoi m'en tenir, hun (regarde le lien du tweet que j'ai mis sur Facebook en commentaire sous mon post, c'est éloquent...)
      Il y en a qui sont trop en apesanteur, faut les raccrocher au sol un peu; il y a des filles qui n'ont pas eu leur chance de pouvoir apprendre tous ces nouveaux outils, elles veulent garder leurs recettes comme si c'était le livre de pâtisserie de leur grand-mère.
      Bref, j'arrête là XD

      Supprimer
  13. Sinon, je t'aime doudou!! T'es troooop forte! hi hi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi z'aussi mais tu le sais déjà ;)
      Coeur coeur coeur sur toi ma princesse <3

      Supprimer
  14. Dernière chose, surtout que la fille de Birchbox c'est pas une novice en terme de blogging hum hum...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais même pas qui c'est mais c'est clair que si c'est elle qui fait la formation les filles vont être mega calées! Les starlettes à 70K followers n'auront plus qu'à aller vendre du poisson *blague à deux balles mais il est tard c'est permis * XD

      Supprimer
  15. Excellent article, j'adore ton blog, passe lire le mien à l'occasion ! (voilà le genre de com' qui te fera plaisir, j'en suis sûre...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup! Mais oui j'adowwwwwe XD
      Bisous <3

      Supprimer
  16. C'est quoi un follower?? moi je veux juste partager des idées, des bons plan, des trucs de nanas, je connaissais meme pas tous les mots qui ont été cités. Alors une formation pour les blogueuses en herbe, ba pourquoi pas!! moi va m'en falloir une pour comprendre maintenant!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi pour les personnes qui ne sont pas du domaine ou accro aux réseaux sociaux, ça donne l'impression qu'on parle chinois ;) Mais je te rassure, si tu es curieuse tu apprendras vite.
      Selon les réseaux sociaux, les "abonnés" ont différents petits noms: sur Facebook pour les pages ce sont des "fans" (c'est l'équivalent des "amis" pour les profils personnels), sur Twitter des "followers", sur Instagram, Pinterest et Hellocoton des "abonnés". Plus on en a, plus on est "populaire" et comme pour certaines marques c'est un critère important, certaines personnes n'hésitent pas à acheter des faux followers pour faire croire qu'elles sont influentes. Cela fait partie des nombreuses entourloupes du web ;)

      Supprimer
  17. Je te surkiffe :D
    Excellent article ma belle ! Gros bisous

    RépondreSupprimer

Merci pour vos petits mots !
J'essaie toujours de vous répondre individuellement, laissez-moi juste un peu de temps pour le faire ;)
A bientôt par ici ou sur vos blogs !

NB : la modération est activée et les commentaires contenant des liens de sites ou de blogs sont systématiquement supprimés.